C'est moi qui Décide

Alors je rappelle les règles. On discute, tu m’écoutes et après tu es d’accord.


 

 

 

Solo pour un clown seul qui veut un monde sans dieu, ni maître, ni tribun...
sauf si c'est lui. Vulcano, grand idéaliste aux idées courtes, rompt sa solitude
et décide de prendre le pouvoir.

Comment écrire et jouer pour le clown le grand écart entre le naif et le lucide, le drôle et l'inquiétant ? Comment laisser résonner la détresse, la bêtise du clown dans le contexte social et politique du spectateur d'aujourd'hui ? Comment inviter le spectateur à s'interroger sur la place qu'il occupe face à la scène et dans son rôle de citoyen ? Qu'est ce qu'il décide quand c'est lui qui décide ? Nous voulons mettre dans la bouche de Vulcano un discours qui s’adresse à l’adulte et laisse la porte ouverte à l’enfant.


La Marseillaise Il y a du Coluche dans ce Vulcano là. Un joli spectacle où l'on rit, où l'on applaudit beaucoup à la fin.
Vaucluse Un spectacle étonnant, imaginaire et poétique, un discours détonnant, bref un incontournable cette année.
La Provence Une heure foutraque, où l'on ne sait plus si on est au théâtre ou dans une cour d'école, sublimée par un clown plus que prometteur.
Témoignage Chrétien Vulcano a tous les toupets, on est prêt à tout accepter tant il sait y faire !
Les 3 coups Attention, phénomène sismique et critique : le clown Vulcano fait « éruption » pour jouer les tyranneaux drolatiques... Un petit spectacle plein de pépites de rire et d’une saine colère.
Paris.fr À coups de piques bien senties, ce clown esseulé que la gestuelle subtilement maladroite rend infiniment attachant, donne à réfléchir au spectateur tout en l’amusant.
Froggy's Delight Un spectacle de clown pour grands qui renouvelle le genre.

 

 


Vulcano dans C'est moi qui décide par Vulcanoclown